africamaat

3- Les piliers de la Foi

a) Dans la tradition musulmane

Les sémites étant issus d’une tradition culturelle essentiellement nomade et patriarcale ont édicté les points suivants comme Piliers de la Foi Musulmane :

1.a) Croire en Allah : le Créateur de toute chose, nul ne mérite d’être adoré sauf lui. Il a des noms et des attributs propres. Il est celui qui voit tout et qui entend tout.

2.a) Croire en ses Anges : créatures de lumière sous les ordres d’Allah.

3.a) Croire aux Livres Sacrés : la Torah, l’Evangile, les Psaumes, le Coran (qui regroupe tous ces livres et les abroge)

4.a) Croire aux Messagers d’Allah : Adam qui fut son premier prophète, Noé qui fut son messager, Mohammed est le dernier prophète et dernier messager.

5.a) Croire au Dernier jour : le jour de la Résurrection.

6.a) Croire au Destin : peu importe les événements.

Les Devoirs des Croyants :

Cela revient à se poser la question de Pourquoi Allah a-t-il crée les humains ? Pour l’adorer sans rien lui associer : «  Je n’ai créé les Djinns et les Humains que pour qu’ils m’adorent ». [1] Cela induit que le croyant doit faire ses prières, adorer Allah, obéir à son message, faire le bien pour mériter le Paradis [2]. « L’excellence est d’adorer Allah comme si tu Le voyais, bien que tu ne puisses pas Le voir, Lui te voit certainement » (rapporté par Muslim). Cela dans le cadre d’une vision exclusivement monothéiste.

b) Dans la tradition africaine antique

Les recherches archéologiques ont révélé que les premiers humains au comportement moderne sont apparus vers 200 000 avant l’ère chrétienne en Afrique noire. Les traces de comportement sont attestées par des fouilles aux alentours de 170 000 avant l’ère chrétienne (Pinacle Point, Afrique du Sud). Né dans la région des Grands Lacs Sacrés Africains, l’homme moderne a donc effectué une remontée sud/nord, guidé comme en témoigne les anciens, par une étoile divine pour humaniser la Vallée du Nil.

L’histoire africaine dévoile donc que c’est en Afrique noire, qu’on le veuille ou pas, que l’on retrouve les fondements du monothéisme, a une époque où les peuples de l’humanité, soit étaient inexistant [3] où étaient plongés dans les ténèbres du savoir (stade préhistorique).

Dès 9000 avant l’ère chrétienne, on voit apparaitre en Afrique les premières cités et les premiers Temples dédiés à Dieu ou à Osiris (région de Nabta en Nubie).

En 3 000 avant l’ère chrétienne l’avènement des Medou Neter (Saintes Ecritures) révèlent à la seule humanité civilisée de l’époque, issue du matriarcat et déjà sédentarisée, les fondements de sa foi :

1.b) Louer et Rendre grâce à Amon-Râ : Créateur de l’Univers, de la biodiversité et de tous les Etres Vivants. Dans les Textes Sacrés Africains, il proclame qu’il est l’Unique Dieu (Hymne d’Aton), qu’il est l’Eternel (ink Nhh, Je suis l’Eternel [4]… « L’Origine de toute chose et le Créateur de toute chose est l’Unique Ptah », disaient nos ancêtres. Père des hommes, se manifeste à eux à travers la lumière du soleil.

2.b) Croire et Suivre les enseignements d’Osiris : dit Ousiré, « Celui qui veille sur le trône de Dieu », Premier Envoyé Divin de l’histoire humaine, Fils de Dieu (Sa Râ), Initiateur de la résurrection, inventeur de l’agriculture (Il est celui qui détient les secrets de la germination du sol terrestre), initiateur de l’eucharistie, initiateur du Notre Père, révélateur de l’Esprit Saint (Maât), guide de l’humanité sur les voies de la Vie Eternelle (Ankh), Unique juge dans la Place de la Vérité (salle du jugement des morts) il est appelé Kem Wour (le Grand Kamit) dans les Textes Africains.

osire maat

Osiris et Maât représentés dans les Textes Sacrés Kamits devant deux défunts

"Dieu est en paix en Osiris et Osiris est en paix en Dieu", dit un texte.

3.b) Célébrer et honorer les Nétérous : Djehuty, Isis, Horus, Anubis… sont des Créatures divines célestes dont la mission d’inspirer aux hommes les qualités humaines qui sont conformes à la volonté divine et au maintien de la Maât (Vérité/Harmonie/Justice qui se compose de 42 vertus cardinales appelés plus tard « Commandements divins »). [5]

djouty

Djehuty dit Thot

Cependant, parmi ces Nétérous, il convient de célébrer en particulier Djehuty (dit Thot, inventeur des Saintes Ecritures et Précepteur Divin d’Osiris), Isis (Aset), la femme d’Osiris qui a activement collaboré à l’œuvre divine de son mari et enfin Horus qui a légué aux Hommes, les concepts de l’organisation royale. Isis, Osiris et leur fils Horus, sont les initiateurs de la Trinité divine, inspiratrice de l’humanité et défenseuse de l’ordre divin Maât.

4.c) Anoncer et croire aux Saintes Ecritures : les Medou Neter apparu vers 3 400 avant l’ère chrétienne et qui se déclinent en plusieurs Textes (Textes des Pyramides, des Sarcophages…). Il revient aux Africains désaliénés de les compiler et de les rendre plus accessible aux peuples Africains du IIIème millénaire.

4.b) Croire aux Prophètes Kamits : ces Prophètes Africains, inspiré par le Créateur ont dés les prémices de la civilisation africaines, guidés les premiers Croyants de l’humanité. Cependant il convient de distinguer 3 types de prophètes :

1- Le Grand Gardien des Secrets Divins (Kery Sesheta) : Ils sont au nombre de deux :

* Pharaon qui agit en tant que Sa Râ, Fils de Dieu sur terre, dont la mission est de mettre tous les jours Maât (l’ordre, la vérité, la justice, l’harmonie) à la place d’Isefet (désordre, mensonge, injustice…) dans tous les domaines.

* Le Grand Prêtre d’Amon de Karnak : qui est au Grand Temple de Karnak (dédié à Dieu) (construit à la fin du IIIème millénaire avant l’ère chrétienne), le garant du Culte divin, le responsable de l’organisation des temples et le lien spirituel entre le Ciel et la Terre.

2- Les Supérieurs des Prophètes : dont la mission est d’être dans le temple, au service de Dieu et des Prophètes. Niankhpepi fut par exemple sous la VIème dynastie Prêtre lecteur et Supérieur de Prophètes. [6]

3- Les Prophètes : qui peuvent assumer de hautes responsabilités civiles tout en inspirant les hommes avec leurs Textes de Sagesse. Leurs écrits ont largement été réutilisés par les rédacteurs de la Torah et de la Bible et donc du Coran. Ceci est facilement démontrable : Exemple… Le Prophète Kamit Aménemopé a écrit : « Donne tes oreilles, écoute ce qui est dit. Donne ton cœur pour l’interpréter. Il est utile de les mettre en ton cœur ». La Bible l’a repris [7] : « Prête l’oreille et écoute les paroles des sages. Applique ton cœur à ma science ».

Parmi ces Prophètes Kamits, nous pouvons citer :

* Les Enseignements de Ptahhotep (vers 2600 avant l’ère occidentale)

* Le Traité de savoir vivre de Kagemni (vers 2500 avant l’ère oc.)

* L’Enseignement pour Mérikaré : conseil du pharaon Khety à son fils Mérikaré pour bien gouverner (vers 2120 avant l’ère oc.).

* L’Avertissement d’Iouper (2160 - 1785 avant l’ère oc.), l’auteur met en garde contre le déclin de l’Afrique.

* L’Enseignement d’Amenemhat à son fils Sésostris 1er (vers 2000 avant l’ère oc.)

* Le Traité de sagesse d’Aménémopé (vers 1280 avant l’ère oc.), suite de conseils pour élever son esprit vers Maât.

* Les Maximes d’Any (vers 1298 avant l’ère oc.) adressé à son fils Khonsouhotep.

* Le Livre de Sagesse de Pétosiris (vers 341 avant l’ère oc.) pour élever son esprit.

ptahhotep01

Représentation du Prophète Kamit Ptahhotep

A cela, il convient d’ajouter :

* L’hymne d’akhenaton (qui est la source du Psaume 104)

* Le Document Théologique de Memphis ravivé par les Sa Râ originaires de Nubie.

Exemple de Textes de Sagesse du Prophète Aménémopé (Amen Hotep, Dieu est en paix) :

"Si tu es un homme sage,

 

Forme un fils qui soit agréable à Dieu".

Ou encore :

"Si tu es grand après avoir été petit,

Si tu es riche après avoir été pauvre…

Sache rester simple,

Parvenu au premier rang,

N’endure pas ton cœur à cause de ton élévation,

Tu n’es devenu que l’intendant des biens de Dieu".

Un autre texte tiré des enseignements du Prophète Kamit Mérikaré (vers - 2070) dit ceci :

«  Agis pour Dieu (...)

fais toutes ces choses pour lui, afin qu’en retour il en pourvoie les hommes.

Car Dieu a fait le ciel et la terre à leur intention,

il a calmé pour eux l’avidité des eaux,

il a fait l’air pour donner le souffle à leurs narines,

il les a crées à sa propre image ".

 

 

Références bibliographiques:

[ 1] Cf. Sourate 51, v 56

[2] rapporté par Abû Dâwûd

[3] C’est le cas des juifs, des Grecs, des Phéniciens, des Arabes…

[4] Cf. Les textes des sarcophages, IV, 62 b-j.

[5] Si les traditions monothéistes ont retenu par la suite que 10 commandements, il y en avait 42 à l’origine.

[6] Ce titre est inexistant dans les religions monothéistes actuelles.

[7] Cf. Proverbes 22, 17, 19

<<Début< Précédent 1234Suivant > Fin >>
 

Vidéos Religion

View More

DERNIERS ARTICLES RELIGION