ORIGINE DU LAAWAN
 

LAAWAN C’EST QUOI ? D’OU VIENT-IL ?

A l’origine, le « Laawan » était une expression orale, un don divin exclusivement possédé par les griots qui se le transmettaient de génération en génération. C’était un élément propre à la culture orale de l'Afrique traditionnelle.

En Afrique de l’Ouest, les griots sont les garants de la tradition orale et les gardiens de l’histoire des peuples, un savoir et un savoir-faire qu’ils transmettaient de générations en générations sous forme vocale ou instrumentale. Ils sont les maîtres de l’oralité africaine.

C’est à ce titre que le sage de l’Afrique, Amadou Hampâté Bâ, écrivait : « les griots sont une caste comprenant des musiciens, des chanteurs et aussi des savants généalogistes, itinérants ou attachés à certaines familles dont ils chantent et célèbrent l’histoire ».

« Laawan » est un mot « wolof » qui est la langue nationale la plus parlée au Sénégal. C’est une forme d’expression orale proche du « Tassou », un genre de rap ternaire cadencé par des mots rythmés et saccadés. Il est aussi assez proche du « Taalif » qui est une poésie comparable au « Slam » et qui se joue en général sous l’arbre à palabre.

Né d’une rencontre pour un spectacle entre le Maître percussionniste sénégalais, Doudou Ndiaye Rose et des jeunes sénégalais du groupe « Djoloff », pratiquant l’afro-hip-hop, le « Laawan » signe sa renaissance. Puis, progressivement, il se positionne dans un nouveau genre musical.
Il a pour ambition de devenir la référence pour le nouveau son du hip-hop africain.
Ainsi, le « laawan » pourrait être considéré, à l’origine, comme la fusion du son urbain de « Djoloff » et des percussions traditionnelles de Doudou Ndiaye Rose.
Mais avec le temps, il trouva ses propres marques en se distinguant des mouvements musicaux d’aujourd’hui, de par sa fusion culturelle, de par l’originalité de son rythme et de par la profondeur de ses messages.
Pour conclure, le « laawan » peut être considéré comme la résultante d’un style musical propre à l'identité africaine et d’une manière spécifique d'exprimer un sentiment de continuité culturelle.
Pour toutes ces raisons, l’association « laawan » a été crée dans le but de promouvoir cette nouvelle musique.