"Il est nécessaire de pouvoir donner la possibilité de travailler la mode avec un état d’esprit avant-gardiste et de transmettre le concept  Baïfall Dream & The Human Tribe, les costumes sont conçus et réalisés pour être portés par des mannequins, danseurs, acteurs et musiciens etc. : plusieurs personnalités artistiques ont adoptés le style comme Carlos Santana, Tribal Jam, Omar Pene, Idrissa Diop, Fallou Dieng, Will Calhoum Living Colors, Myriam Makeba, Anastasia, MC Solar, les Nubians, Princesse Erika, Somi, Hervé Samb, Sonia Roland, Coumba Gawlo, Anthony kavanagh, Yannick Noah, Matilda May, Fiona Gelin, Clémentine Célarié, Hortense Nouvian etc."

En 1994, Mike Sylla a la création dans la peau : "Rapidement, l’envie de partager ce que j’avais en moi m’a pris ; Les artistes, soit je leur fais une musique, soit je les habille, la tribu se reconnaît dans un style exclusif et inimitable ! "

Compositeur, il réalise de nombreuses créations sonores pour des professionnels de la production musicale et de la Haute couture ainsi  il crée le Label Talif Record en 2007 : Label de la Poésie Universelle.

En 1994, Mike Sylla et son collectif d’artistes prennent une place dans l'environnement Européen multiculturel et présentent à Florence en Italie au Stazione Leopolda en avant première de Pitti Immagine Oltre « l'Opéra Baïfall » ; à Helsinki en Finlande au Théâtre Vanhalla Ylioppilastalolla, une performance inspirée du tissu mythique du patchwork célébré par la peinture, l'image, la mode et la musique, un véritable tableau vivant composé de quarante artistes participants, une rencontre des cultures de trois continents : l'Europe, l'Afrique et l'Asie, les chants étant scandés par des rythmes afro acid jazz funk.

Mike Sylla étant un artiste polymorphe, il présente une nouvelle facette de lui-même : il est aux avant-postes du mouvement Slam, organise des scènes ouvertes au Slam, des ateliers d’écriture de Slam et de poésie et révèle plusieurs artistes comme Grand Corps Malade, Néggüs et John Banzaï.

L’ouverture en 2001 du Salon de Thé Galerie Le Theranga, "Un lieu où les cultures se brassent", permet aux jeunes artistes de participer à la scène éphémère et à l’exposition d’art et de culture.

Citadin dans l’âme, Mike Sylla se rappelle Dakar où il a grandit ; il aime et a besoin en tant que créatif de cette énergie. Lui-même joue de la koralyre (guitare-cithare-kora-lyre), un instrument de musique unique qu’il a créée et conçue avec Philippe Dubreuil un luthier français installé à Londres. Ses enregistrements sont inédits, il joue de ses koralyres certains soirs à Theranga... L'art qu'il fait briller au firmament. 

Depuis 2003 Mike Sylla dirige et met en scène lespectacle pluridisciplinaire composé de Slam-poésie chanté, dansée et scandée « Le Slam Opéra » produit deux années consécutives au Théâtre de la Main d'Or à Paris (douze représentations)…

… Et au Théâtre l’Européen en 2006 (quatre représentations), une création de l’artiste au cœur des spectacles vivants qui relie la poésie et l’art plastique. Etant habillés par Baïfall Dream & The Human Tribe, les artistes Slameurs travaillent dans un esprit d'uni-totalité et redonnent le sens à la musique des mots : La poésie enrichie la langue française par l’art …

Le spectacle se produit également au Salon Professionnel parisien de Prêt à porter le Who’s Next 2004-2007-2008,  au Festival Afrikakeur 2004 et, au Théâtre National Daniel Sorano à Dakar en 2007 lors de la Journée Internationale de la Francophonie.

De 2004 à 2008, il crée avec la collaboration d’une équipe de graphistes, de webmasters et de journalistes trois sites Internet d’information et Sources Graphiques.

(Diversitaire :Diversité culturelle, savoir et connaissance   
Wadeukeubi : Actualité, art et culture, économie politique et société
Senemag : Echanges des réseaux de compétences entre le Sénégal et le monde                                                              
Sources graphiques : Communication visuelle, graphiste illustrateur, infographiste, webdesigner)

En 2005, Marithé Françoise Girbaud ont sublimé le défilé Haute Couture en Italie par le spectacle du Slam Opéra. Les créateurs de mode communiqueront en exclusivité avec la création d’un album « Slam & Transe » composé et réalisé par Mike Sylla.

Mike Sylla a un parcours symbolique, il devient un designer au cœur de la poésie.

En 2005, les ateliers d’initiation au Slam sont dirigés par Mike Sylla pour la première fois à Dakar auprès de vingt jeunes artistes du mouvement rap poésie sénégalais, suivi d’une création d’un spectacle musical au Cap Ouest et au Just 4 U puis, l’année suivante sous l’égide du Conseil National du Patronat du Sénégal (CNP) à l’Hôtel Le Méridien Président, un défilé spectacle musical en hommage rendu au poète Senghor.

En 2006, Mike Sylla dirige des Slameurs s’exprimant à la poésie de l’ancien Président de la République du Sénégal Léopold Sédar Senghor, à l’occasion du centième anniversaire à la Mairie du 17e arrondissement de Paris en partenariat avec l’Organisation International de la Francophonie (OIF), un hommage rendu au Père fondateur de la Francophonie.

En 2007, Mike Sylla dirige les élèves de cinq Lycées de Dakar, ils apprennent la pratique du Slam et s’expriment à la poésie urbaine sur le thème de l’amour, dans le cadre du Printemps des poètes organisé pour la première édition au Sénégal, en prélude à la Journée de la Francophonie.

En 2007, Mike Sylla dirige plusieurs ateliers d’initiation au Slam au profit du Festival Fespam au Congo Brazaville, un spectacle vivant musical regroupant les jeunes artistes poètes africains et les jeunes danseurs du ballet national du Congo.

Depuis 2007, Baïfall Dream et l’association MACAQ SI ainsi que son partenaire associatif sénégalais « Soutenons les enfants » parrainent  les enfants au Sénégal dans les domaines de l’accès à l’éducation, aux soins et au transport scolaire. Le programme de parrainage couvre une zone comprenant 5 villages dans la région de Dakar, dans le district de Rufisque, La maison de l’éveil  « Sébi Ponty » va voir le jour grâce à l’organisation de deux chantiers internationaux.

Depuis 2008, Mike Sylla se voit confié le projet du Label de la Slamophonie par l’Organisation Internationale de la Francophonie qui s’est présenté dans un premier temps par une collaboration éducative avec les professeurs de lettres modernes et classiques à Dakar et à Saint-Louis. Lors de la Journée de la Francophonie en 2009, les artistes Slameurs se produisent au Siège à Paris 15e arrondissement.

En 2009, Mike Sylla crée le projet de La Slamophonie qui se présente sous la forme d’un livret accompagné d’un cédérom audio parrainé par le Slameur Grand Corps Malade.

Le lancement  est officialisé lors de la soirée « Slamophonie Spéciale Haiti » pour la célébration des 40 ans de la Francophonie le 12 Avril 2010, en présence de l’Organisation Internationale de la Francophonie et, de Monsieur le Président Abdou Diouf, Secrétaire Général de la Francophonie, accompagné des Slameurs John Banzai, Néggüs et Grand Corps Malade.

Pour la soirée d’ouverture du Festival d’Africajarc 2010 à Cajarc en France, Mike Sylla Directeur artistique réalise une performance des artistes Slameurs du spectacle Slam Opéra Francophone « Slamophonie », une poésie des temps modernes inspirée par grand Corps Malade, Néggüs et John Banzaï. - africajarc.com. Il poursuit son action avec les ateliers d’écriture « Slamophonie », ce travail se concrétisera le 22 juillet par un spectacle réalisé par de jeunes poètes sur la grande scène du Festival suivi d’un défilé de mode Baïfall Dream & The Human Tribe.


Les spectacles que Mike Sylla crée et met en scène démontrent ainsi qu’au travers de son parcours que l'Art est multiple, mouvant. Le World Opéra Baïfall et Le Slamopérette sont deux nouvelles initiatives de l’artiste pour la continuité de son travail, vecteur indissociable d'un univers en pleine évolution, en pleine
mutation que le créateur adapte, pour notre plus grand plaisir. La présentation du nouveau concept ‘Le Slamoperette’ s’effectue en avant-première en juin 2010 lors de la Fête de la Diversité à la Mairie du 17e arrondissement à Paris, une rencontre entre deux univers artistiques le Slam et l’Art lyrique interprété par les poétesses Slameuses du collectif Baïfall Dream,  apportant une sensibilité particulière à la poésie-slamée lyrique, une nouvelle dimension à la poésie urbaine féminine sur la scène artistique contemporaine.
J’aime la vibration de la peau, c’est une manière de retrouver mon Afrique, de l’amener à se rapprocher d’autres origines et cultures. " Au quartier des Batignolles à Paris 17è, Mike Sylla développe son talent, il ouvre La Galerie Show Room  Baifall Dream.… Ainsi que son atelier. Mike Sylla présente ses collections au sein de nombreux salons professionnels, réalise des défilés spectacles au Salon International de l’Habillement masculin parisien SEHM, ce qui lui permet de  collaborer avec divers créateurs de marque internationale pour leur collection évènement comme Francesco Smalto, Marithé François Girbaud, Lee Cooper, Dock Marteens, Chevignon, l’Enseigne Tati Paris (Le Comptoir des Arts du Sénégal & d’Afrique), United Arrows Tokyo etc., et apporte sa contribution en tant que costumier avec différents chorégraphes du monde du spectacle, en assurant un atelier d’initiation au stylisme couture, graphisme et peinture.  

DERNIERS ARTICLES CULTURE