CONCERT LAAWAN EVENEMENT MUSICALE
 
LIEU DU SPECTACLE :
Salle Espace Langevin  à Choisy-le-roi  94600, Val de Marne
DATE:   Samedi 17 Novembre 2018 - HORAIRE Début : 20:00 H - Fin : 00:00 H
ADRESSE :
33 Rue Albert 1er, 94600 Choisy-le-Roi
TRANSPORT : -  RER-C : Arrêt : Choisy-le-Roi  - Métro : VilleJuif Louis Aragon
-  Bus : 185 Arrêt : Choisy Sud -  ou Bus : 183 Arrêt : Lamartine
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
PLteau laawanA l'occasion du Festival des Solidarités internationales du Val-de-Marne qui aura lieu du 16 novembre au 3 décembre 2018. L’association Laawan vous convie à la saison culturelle de (Un Notre Monde) à l'Espace Langevin dans la ville de Choisy-le-Roi, où elle organise le 17 novembre 2018 la 5e édition de son spectacle musical intitulé « Rencontre des Cultures urbaines aux rythmes Africains ».
Cette soirée culturelle aux couleurs Afro, Hip-Hop débutera à 20h, par une projection de clips vidéos suivie de 21h00 à 00h00 d’un concert qui vous plongera dans une véritable frénésie, avec la présence de plusieurs talents tels que Neega Mass, Checky Blaze, Salam "esprit du village", et d’autres invités surprises pour un grand free-style final.

Ce grand moment de vibration et de partage sera rythmé par une fusion de musiques urbaines et de mélopées africaines alternant, chants, Rap, Slam, danses et percussions. Nous comptons sur votre participation pour contribuer au renforcement des échanges qui nous rapprochent depuis longtemps et sur la présence de nos meilleurs acteurs culturels pour offrir aux spectateurs un plateau de musique digne de cet événement.
bord afro articl vertical
 
LA CULTURE URBAINE ET LE MOUVEMENT AFRO HIP HOP
 
afro hip hop
Dans les années 90, le mouvement « Ragga-Hip-hop », d’origine jamaïquaine et américaine, avait beaucoup marqué une grande partie de la jeunesse africaine. Plus tard, vers les années 1995, on a vu apparaître de jeunes groupes de rap et raga africain sur la scène internationale tels que : PBS, DAARA J, DJOLOFF, KAMIT, RAGE, PEE FROISS et des milliers d'autres artistes. Aujourd’hui la plupart de ces groupes ont disparu de la scène musicale certains d’entre eux voient leurs activités baisser considérablement.

Toutefois, il existe quelques rares groupes qui s’accrochent avec beaucoup de difficultés mais finissent souvent par tomber dans la précarité. La plupart des jeunes artistes africains vivent dans la galère et nombreux d’entre eux, condamnés à l’exode, se retrouvent en occident sans titre de séjour. Pendant ce temps, plusieurs artistes hip-hop des USA sont devenus des stars internationales et gagnent considérablement leur vie sur le mouvement culturel qu’ils ont su imposer avec le temps. Fort de ce constat, il est impérieux, pour les artistes africains de la nouvelle génération, de créer leur propre projet culturel, au risque de devenir et demeurer l’ombre d’un mouvement culturel modelé par l’extérieur. Il ne saurait question, pour nous, d’exclure les cultures venant d’ailleurs, mais il nous parait important et légitime de valoriser notre culture à l’échelle du continent et même à l’extérieur, de peur de la voir disparaître face à la puissance médiatique et aux multiples subventions dont bénéficient les projets culturels occidentaux.

Chaque artiste à ses propres spécificités, sa personnalité, son identité culturelle, ses vibrations intimes et sa sensibilité individuelle. Le souci commun est de produire une musique qui est la plus proche possible de notre réalité culturelle afin d’éviter que notre communauté nous tourne le dos, soit parce qu’elle ne s’identifie pas à ce genre musical, soit qu’elle assimile notre produit à une simple copie d’un modèle extérieur.
Le «Afro-Beat», le « Mbalax », le«Zugulu» le «Yeela» etc... ont fait leur preuve d’intégration et de continuité culturelles de nos musiques traditionnelles. Il existe, en Afrique comme du reste à l’extérieur, de jeunes artistes africains très talentueux mais qui sont tous dispersés. Le projet « Laawan » a pour mission de mobiliser toutes ces énergies en voie de disparition autour d’un projet dynamique et novatrice qui s’inscrit dans la marche vers le progrès.
Ainsi, le « Laawan » est un projet culturel panafricain qui agit dans le domaine artistique plus spécifiquement dans la musique. Il s’adresse en priorité à la jeunesse et à la nouvelle génération d’artistes qui veut développer un concept musical à l’identité africaine. Nous avons l'audace d'espérer que cette initiative sera une réussite dans le futur et que les jeunes artistes africains pourront vivre de leur musique malgré le piratage et la voracité de certains producteurs.
bord afro articl vertical
LES ARTISTES AUX PROGRAMMES
C Blaze
 
 CHECKY BLAZE BIOGRAPHIE
Cheikh Mbaye de son vrai nom est né en Septembre 1981. Originaire de Dakar, Sénégal, il se lance, très tôt dans la danse, en 1990, puis vire très rapidement vers le micro.
En 1999 il fonde son premier groupe 3k.Nmyz avec 6 autres rappeurs ! Il quitte le groupe en 2003 pour fonder avec sa sœur Myma : « La Mifa ». Il se produit en même temps en solo et sort son 1er clip Doundeul rap en 2005.

En 2006, Checky Blaze décide de venir en France pour élargir ses horizons musicaux ! De concert en concert, il se fraye son passage et se fait petit à petit un nom !
Il participe à plusieurs projets en France notamment des mix tapes et un dvd sur le hip hop international en Septembre 2007.
En Fevrier 2011 il entame une tournée qui le conduira en Allemagne, Belgique, puis au Sénégal pour des concerts exceptionnels.

Son 1er Album solo «Bou Kéne Tok » (Prise de Conscience) est dans les bacs depuis le 15 Octobre 2011, suivi d’une tournée sénégalaise, puis européenne pour la promotion de l’album, Dispo sur itunes, fnac et tous les plateaux de téléchargement légaux. Album authentique et engagé où se mélangent culture et couleurs africaines et ouverture vers d’autres horizons !

En décembre 2012 Checky Blaze gagne avec son 1er Album « Bou Kéne Tok » l’award du meilleur album de l’année au Rap Djolof Award.
En 2014 Checky Blaze remporte le tremplin organisé par la mythique salle « Tamanoir » qui lui permet de faire la 1ere partie de grands noms du hip hop tel que Jeru the damaja, Faada Freddy, Mobb Deep.

En Aout 2016, Checky Blaze offre à son public un EP de 8 titres du nom de SOFU en téléchargement gratuit, EP présenté lors d’un show mémorable sur Paris le samedi 08 octobre 2016 au Centre d’animation Curial devant un public venu nombreux assisté à cet évènement, et présenté au Sénégal le Samedi 22 Avril 2017 à la salle mythique du Théatre National Daniel Sorano et  dans différents pays en attendant le 2eme album de Checky Blaze sortie prévue début 2019.
Vous pouvez suivre les activités de l’artiste sur ces pages Facebook, Twitter, Youtube etc.
https://www.facebook.com/checkyblaze
https://twitter.com/checkyblaze
https://www.youtube.com/c/checkyblaze
https://www.soundcloud.com/checkyblaze
 
bord afro articl vertical
 
NEEGA MASS BIOGRAPHIE
 
N mass
Le talent qui réussi le savant mélange du divertissement et de la conscience dans l’expression musicale, est un héritage que Neega Mass tient de sa descendance d’anciens rois africains. S’appropriant le Rap comme une musique qu’il considère de source africaine, il n’aura de mal à en apporter une touche personnelle, estampillée d’un panafricanisme qui lui vaut toute la singularité d’un poète aux inépuisables richesses prosodiques.

Des allégories de Senghor aux paraboles d’Aimé Césaire, Neega Mass invite à travers un slam engagé, à parcourir l’histoire ancienne de l’Egypte, de la Nubie, du Soudan etc… avec des incursions dans une géopolitique unitaire du peuple noir, afin de réveiller l’âme bâtisseur du génie africain. Ses œuvres lui vaudront d’être sacré ambassadeur du panafricanisme suite à son titre de lauréat de la Renaissance Africaine en 2015.

Son héritage culturel issu de l’art oratoire du Sénégal, du royaume Mandingue, ou du Kongo, apportera à sa musique, le Xalam ( Luth traditionnel à trois cordes joué en Afrique subsaharienne) et le Tama (tambourin) aux couleurs traditionnelles, approprié à la combinaison de la parole et des rythmes anciens de cours royales, réservées aux nobles et griots d’Afrique de l’ouest.

Avec un palmarès de plusieurs concerts en Afrique et 3 albums sur le marché : Brain wash, Révélations et L’œil invisible ; l’artiste longe déjà la voie de la consécration. Aujourd’hui plébiscité par le public africain, Neega Mass a toujours su fructifier ses chances de collaborations avec de grands noms tels que l’artiste guinéen Sékouba Bambino et ses premières parties de concerts : Kassav, Manu Dibango, Sergent Garcia, Rické et Youssou Ndour dans la tournée Africa Rekk.

S’inspirant des travaux de Cheikh Anta Diop ou de Théophile Obenga, l’artiste est résolument porté par le rêve cher de tous les pères du panafricanisme : la construction des États Unis d’Afrique. Une noble mission, digne de la caution du plus grand nombre, dans une liaison transgfénérationnelle.
Album disponible sur :  itunes
https://itunes.apple.com/fr/album/l-il-invisible/id1139718710
Profil  facebook :
https://www.facebook.com/neegamass/videos/10213740017679719/
Chaîne youtube :
Artiste/ compositeur/interprète
 
bord afro articl vertical
 
SALAÂM  BIOGRAPHIE
Salam esprit du village
SALÂAM signifie la Paix, Bienvenue, et Bonjour.
Né au Sénégal de père Malien et mère Sénégalaise Mauritanienne. Au Sénégal, dans les années 90,  Salâam adhère le mouvement HIP HOP émerveiller par la danse et les artistes Américains (MC HAMMER, BOBBY BROWN, QUEEN LATIFAH Etc…)
Salâam créa un groupe de danse sur le nom de SLIM B et commence à se produire dans les écoles, les salles de concert, les podiums. Très vite il développe son propre style et travaille chaque week end avec une Société de Mode YANKA.

Après avoir effectué ses débuts au « pays » avec le groupe V.I.B et à Paris, Salâam vole désormais de ses propres ailes en se produisant en solo sur scène, dans les Festivals avec sa dynamique sur scène, Salâam emporte sont publics tout en le faisant chanter, danser dans une ambiance Villageoise.
Il est accompagné de son choriste, DJ Selecta et ses danseuses lors de ses concerts. Salâam cherche toujours à cultiver son Art.
 
Originaire du Sénégal, il a pour spécialité le Ragga Dancehall Africain, mélange parfumé de reggae et des mélodies sénégalaises inspirés des chants des mamans ou de la chorale du village appelé « TAAKHOURANE : l’Esprit du Village ». Sa formation musicale, il la doit aux sound-systems tout en restant original avec le métissage culturel sans jamais se noyer dans la culture occidentale car le métissage est une force.
Salâam aime être sur la scène des sound-systems, Ragga dancehall, Hip Hop, Reggae, tout en gardant « L'esprit du Village ». Les paroles sont chantées en Woloff, langue officielle du Sénégal, en Français ainsi qu’en Anglais, pour parler de la paix en Afrique et dans le monde entier.

Salâam en a assez des clichés véhiculés par l’occident à propos du continent africain. Son but est de montrer le côté positif de l’Afrique, de faire découvrir la diversité de sa culture et de la richesse africaine dans sa musique et sur scène habillé de ses grands boubous. Influencé par les « GRIOTS » comme YANDE CODOU, les conteurs ainsi que par Sizzla, celui que l’on nomme le roi du Reggae, Salâam métisse sa musique par les instruments traditionnels : les koras, les balafons, les tamas, les djembés…Salâam vit en Normandie dans la région de Rouen mais n’oubli pas ses racines Africaine (c’est un FrancoNormandAfricain : FNA)

Après avoir tourné dans plusieurs sound-systems dans diverses villes de France, fait des concerts en province et à Paris :
Concert au Zénith de Rouen, Festival de soutient pour le cancer, Festival au Burkina Fasso.
En tournée : Lille, Paris, Alençon, Laval, Bordeaux, Avignon, Marseille, Rouen, Le Havre, Evreux, Gaillon, Angoulême, Rennes, Brest, Lyon, Angleterre, Allemagne, Canada etc…
Téléthon 2003/2004, participation à l’élection de Miss Sénégal Normandie, participation à la compilation : « La Renaissance » sortie nationale accompagnée d’un clip diffusé sur les chaînes câblées Trace TV et Zik.
 
Ainsi qu’après avoir assuré les premières parties des groupes suivants :
Buju Banton, A.Rahman, Ismaïl Lô, U Roy, Djoloff, Sally Niolo, Raggasonic,    Daara-J, Tione Seck, Daddy Mory, Oxmo Puccino, Neg’ Marron, Daddy Nuttea, Disiz la Peste, Alioune M’Bay Nder, Alpha Blondy, Pierpoljak, Tonton David, Tiken Jah Fakoly, Lyricson, Capleton, Antony B, Kimini Marley, Collie Buddz, Etc...
Il prépare actuellement son premier album, ainsi que d’autres dates de concerts prévus en Normandie, Paris, etc…
 
Chaîne youtube :
Article sur Laawan :
Page facebook :